L'orientation après le lycée pour les jeunes en situation de handicap
© monkeybusinessimages - istockphoto

L'orientation après le lycée pour les jeunes en situation de handicap

Si vous êtes un lycéen ou une lycéenne en situation de handicap, votre orientation s'organise et se construit dans le cadre de votre parcours de scolarisation qui a été mis en place depuis la maternelle et relève, d'une part des décisions de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et de la MDPH, et d'autre part de l'éducation nationale.

Préparer son orientation dès la terminale

Parcoursup adapté aux élèves en situation de handicap

L'inscription sur la plateforme Parcoursup est obligatoire pour l’ensemble des élèves de terminale qui souhaitent s’inscrire dans l’enseignement supérieur. Il existe sur la plateforme un espace dédié aux questions et réponses avec notamment des informations pour les élèves en situation de handicap.

Dans votre dossier Parcoursup, vous pouvez télécharger une fiche de liaison dans la rubrique "Besoins spécifiques". Cette fiche permet d'apporter des informations sur votre situation à la Commission académique d'accès aux études supérieures (CAES) et à l'établissement où vous envisagez de poursuivre vos études.

Liens utiles

Accédez au site de Parcoursup

Consultez les réponses aux questions fréquentes concernant Parcoursup pour les candidats et candidates en situation de handicap

En savoir plus sur la Commission académique d'accès aux études supérieures (CAES)

Bon à savoir

Un référent ou une référente handicap est disponible pour chaque formation inscrite sur Parcoursup. Ils sont chargés de répondre à vos questions.

Vous pouvez également contacter des conseillers et des conseillères au numéro vert suivant : 0 800 400 070 (accessible aux personnes sourdes et malentendantes).

S'orienter vers le milieu ordinaire adapté

Suivant votre situation et votre parcours de scolarisation, vous avez la possibilité de poursuivre votre scolarité vers l'enseignement supérieur ordinaire : université, brevet de technicien supérieur (BTS), écoles (Beaux-arts, commerce, ingénieurs etc.), institut universitaire de technologie (IUT), prépas, etc.

Des cursus aménagés

Toutes ces structures de l'enseignement supérieur accompagnent et aménagent leurs cursus pour en faciliter l'accès aux étudiants et étudiantes en situation de handicap. Elles disposent souvent d'un référent ou d'une référente handicap et d'un service dédié à l'accueil des étudiants et étudiantes en situation de handicap.

Anticipez votre inscription

Mieux vaut anticiper votre inscription afin que la structure puisse avoir le temps, si besoin, de prévoir les aménagements nécessaires pour vous accueillir dans les meilleures conditions.

S'insérer dans la vie professionnelle

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Pour les personnes en situation de handicap, l’entrée dans le monde du travail nécessite une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) afin de pouvoir bénéficier des aides et adaptations nécessaires à votre prise de poste.

Demandez la RQTH

Les établissements de service et d'aide par le travail (ESAT)

Si vous souhaitez travailler, vous pouvez vous orienter vers un établissement et service d'aide par le travail (ESAT). Cette structure propose aux personnes en situation de handicap à la fois une activité professionnelle rémunérée et un soutien médico-social. L'ESAT peut parfois disposer d'un foyer d'hébergement pour vous accueillir en dehors de votre temps d'activité.

Pour être accueilli en ESAT vous devez respecter un certains nombre de conditions.

En savoir plus sur les ESAT

L'emploi accompagné

Le dispositif d'emploi accompagné facilite votre accès à l'emploi et sécurise, par un accompagnement médico-social et un soutien à l'insertion, votre parcours professionnel.

Vous pouvez bénéficier de ce dispositif à partir de 16 ans si :

  • Vous êtes en situation de handicap et reconnu travailleur en situation de handicap par la CDAPH et que vous avez un projet d’insertion en milieu ordinaire de travail.
  • Vous êtes travailleur handicapé accueilli dans un établissement ou service d’aide par le travail (Ésat) et vous avez un projet d’insertion en milieu ordinaire de travail ;
  • Vous êtes travailleur handicapé et vous avez déjà un emploi en milieu ordinaire de travail, mais vous rencontrez des difficultés pour sécuriser votre insertion professionnelle.

Le travail en milieu ordinaire et en milieu adapté

Vous pouvez travailler en milieu ordinaire, c'est à dire au sein du marché du travail classique. Suivant votre situation, des aménagements peuvent être réalisés pour faciliter la pratique de votre métier au quotidien.

Vous pouvez également travailler dans une entreprise adaptée. Ce type d'entreprise fonctionne comme n'importe quelle autre entreprise mais doit, au minimum, compter 55 % de travailleurs ou travailleuses en situation de handicap parmi son personnel et leur proposer un accompagnement. En contrepartie, l'entreprise reçoit des aides.

Lien utile

Pour aller plus loin, consultez la rubrique sur le travail en milieu ordinaire