Le milieu ordinaire, c'est quoi ?

Dans votre parcours professionnel et dans vos démarches liées au handicap, vous entendrez souvent parler du milieu ordinaire. Il s’agit en fait du marché du travail « classique » vers lequel vous pourrez être orienté·e en fonction de vos compétences et de vos capacités.

Travailler en milieu ordinaire

Le milieu de travail ordinaire regroupe les employeurs privés (entreprises, associations…) et publics (fonction publique) issus du marché du travail « classique ». Les personnes qui travaillent en milieu ordinaire bénéficient du statut de salarié·e et doivent respecter le code du travail et les conventions collectives relatives à la structure. Elles peuvent aussi travailler à leur compte (autoentrepreneur, chef d’entreprise).

Au sein du milieu ordinaire, vous pouvez :

  • Intégrer une entreprise ordinaire dans laquelle vous pourrez bénéficier d’aménagements et d’aides spécifiques si besoin.
  • Intégrer une entreprise adaptée, qui compte une proportion minimale de 55 % de travailleurs et travailleuses handicapé·es et propose un accompagnement spécifique.
  • Créer votre entreprise et bénéficier d’aides spécifiques pour le faire. Pour en savoir plus sur la création d'activité, consultez le site Mon parcours handicap et le site de l'association BGE.

Bon à savoir

Une personne en situation de handicap doit être rémunérée au moins au Smic, ou bénéficier de la même rémunération qu’un·e salarié·e valide pour un emploi similaire.

L’orientation en milieu ordinaire

Votre orientation vers le milieu ordinaire découle le plus souvent d’une décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes en situation de handicap (CDAPH), l’instance décisionnaire de la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH).

Des aides et adaptations sont mises en place pour les personnes en situation de handicap afin de leur permettre de conserver leur emploi ou faciliter leur insertion professionnelle dans le milieu ordinaire. Des formations peuvent également vous être proposées pour vous aider à vous réadapter suite à un accident ou à la survenue d’un handicap, ou pour réapprendre un nouveau métier.

Pour bénéficier de ces dispositifs, vous devrez le plus souvent faire une demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) auprès de la MDPH.

Qui contacter ?

Pour construire un nouveau projet professionnel, vous ne serez pas livré·e à vous-même ! En effet, de nombreuses structures existent pour vous accompagner dans vos démarches.

Etre accompagné·e dans votre parcours professionnel

L'obligation d'emploi de travailleurs handicapés (OETH)

Tout employeur ayant au moins 20 salarié·es, doit employer des travailleurs ou travailleuses handicapé·es dans une proportion de 6 % de son effectif salarié. C’est ce qu’on appelle l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH).

Si un employeur ne respecte pas cette obligation, il doit verser une contribution à l’Agefiph(pour les employeurs privés) ou au FIPHFP(pour les employeurs publics).

Toutes les décisions prises par la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH) en matière d’orientation professionnelle ont pour but de permettre aux bénéficiaires de l'OETH de trouver un emploi ou de s’y maintenir.

Pour en savoir plus sur l'OETH

Consultez le site du Ministère du Travail

Was this page helpful ?