Les dispositifs pour conserver son emploi

Vous êtes déjà en poste, et votre état de santé ou votre handicap nécessitent des aménagements spécifiques ? Vous ne pouvez plus assumer vos missions comme avant ? Vous êtes en arrêt de travail et vous pressentez des difficultés à reprendre votre emploi en raison de votre état de santé ? Votre employeur a l’obligation de tout mettre en œuvre pour permettre votre maintien sur le poste.

A qui s'adresser ?

La médecine du travail

Contactez la médecine du travail pour faire un bilan de vos difficultés et définir quelles solutions peuvent être mises en place. Seul le ou la médecin du travail peut rendre un avis d’aptitude, d’inaptitude totale ou partielle à l’emploi.

Si vous êtes en arrêt maladie, vous pouvez demander une visite de pré-reprise. Cette visite a pour objectif de vous aider à reprendre votre emploi ou un emploi adapté à votre situation. A l'issue de cette visite, le médecin peut préconiser des aménagements ou adaptations de votre poste de travail, de votre temps de travail ou vous orienter vers une reconversion professionnelle ou une formation.

C'est également la médecine du travail qui vous orientera si nécessaire vers la MDPH pour demander la reconnaissance de votre handicap.

Cap emploi

Le pôle maintien en emploi de Cap emploi s'adresse aux travailleurs et travailleuses en situation de handicap, ainsi qu'aux employeurs. Il propose des études personnalisées, réalisées par des experts (ergonomes, ergothérapeutes, psychologues du travail...) qui permettent de rechercher des solutions de maintien en emploi. Le pôle peut également assurer un suivi pendant et après la mise en place de ces solutions.

Consultez le site de Cap emploi.

Contacter Cap emploi

Cap Emploi

1 rue Didienne
44008 Nantes cedex 1

02 40 08 07 07

Visiter le site

Cap Emploi - antenne de Saint-Nazaire

41 Rue de la Paix et des Arts
44600 Saint-Nazaire

02 40 08 07 07

Visiter le site

L'aménagement de votre poste de travail

Votre employeur doit mettre en place des aménagements qui favorisent l'accès à votre poste de travail lorsque celui-ci n'est plus adapté à votre situation. Ces aménagements doivent être anticipés au maximum et mis en place avec l’implication et la sensibilisation de tous : vous, votre employeur, la médecine du travail, vos collègues… Cela permettra de créer du changement réel et durable.

Il peut s’agir :

  • De vous fournir du matériel ou des équipements individuels adaptés (prothèse, télé-agrandisseur, clavier en braille…),
  • De mettre en place des aménagements techniques pour améliorer votre confort,
  • De mobiliser d’autres experts pour qu’ils apportent leur expertise si nécessaire (spécialistes de handicaps spécifiques par exemple, ou ergonomes).

L'aménagement de vos conditions de travail

Vos horaires peuvent être allégés, certaines de vos tâches peuvent être confiées à d’autres collaborateurs·trices et vous pouvez en assumer de nouvelles. Globalement, l’organisation de votre quotidien au travail peut être modifiée pour s’adapter aux contraintes liées à votre état de santé.

Facile à lire et à comprendre

Téléchargez le document réalisé par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) :

icone falc-148

Bon à savoir

Le type d’adaptation dont vous pourrez bénéficier (technique, organisationnel…) prend en compte les spécificités de votre handicap, le type d’emploi que vous occupez et les tâches que vous effectuez. Il tient compte également des caractéristiques et des contraintes de votre entreprise (effectif, activités, situation économique, sécurité…).

Le reclassement

Dans le cas où, suite à votre rendez-vous avec le médecin du travail, celui-ci vous déclare inapte à continuer à occuper votre poste, l’employeur doit procéder à une recherche de reclassement. Il peut prendre deux formes :

  • Vous pouvez changer de poste au sein de l'entreprise, avec ou sans aménagement.
  • Vous pouvez être reclassé·e sur un poste dans une autre entreprise, ce qui implique souvent le licenciement pour inaptitude (qui doit être justifié par votre employeur).

La formation

Maintien sur votre poste

Dans le cadre de nouveaux aménagements de votre poste de travail, vous pouvez être formé·e à l’utilisation de nouveaux matériels.

Si vous ne pouvez pas reprendre vos fonctions et que votre reprise nécessite de nouveaux apprentissages, vous pouvez être orienté·e vers une formation ou un stage qui vous permettra de vous réaccoutumer à votre emploi. Certaines formations nécessitent une orientation de la MDPH.

Changement de poste

Si votre situation vous empêche de garder votre emploi, vous pouvez accéder à des formations spécifiques pour construire un nouveau projet professionnel avec le soutien d’une équipe médico-sociale. Ces formations sont délivrées par des centres de préorientation et de rééducation professionnelle (CPO et CRP). Vous devez être reconnu travailleur ou travailleuse handicapée pour en bénéficier. Vous pouvez également vous lancer dans une formation de droit commun. Dans tous les cas, vous pouvez être accompagné·e à chaque étape de votre reconversion.

Liens utiles

En savoir plus sur les formations professionnelles ordinaires

En savoir plus sur les formations professionnelles adaptées

Les aides et accompagnements

Important

Des aides sont apportées aux employeurs pour encourager et faciliter l’insertion des travailleurs et travailleuses handicapées, et pour financer les aménagements techniques et organisationnels des postes de travail.

En savoir plus sur les aides apportées aux employeurs

Was this page helpful ?