Votre orientation professionnelle

Imane, sourde, co-gérante du restaurant bilingue LSF La Papotière à Nantes
Imane, sourde, co-gérante du restaurant bilingue LSF La Papotière à Nantes © Christiane Blanchard/Département de Loire-Atlantique

Votre orientation professionnelle doit vous permettre de définir le milieu de travail le mieux adapté à l’exercice de votre profession.

Dans le cas de la survenue d’un handicap, cette orientation se définit le plus souvent avec la maison départementale des personnes en situation de handicap (MDPH). La Commission des Droits d’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), l’instance de décision au sein de la MDPH, prend les décisions relatives à votre orientation professionnelle, en accord avec vos souhaits et vos capacités.

Trois orientations sont possibles à l’issue de cette décision :

  • L’orientation vers le milieu ordinaire de travail.
  • L’orientation vers le milieu protégé : les établissements et services d’aide par le travail.
  • L’orientation vers un centre de rééducation professionnelle et/ ou centre de préorientation.

Bon à savoir

Vous n’avez pas l’obligation de faire une démarche auprès de la MDPH pour travailler.

Si votre handicap vous permet de garder votre emploi dans les mêmes conditions ou d’intégrer une entreprise ordinaire sans aménagements particuliers, vous pouvez le faire.

Cependant, si votre handicap nécessite des aménagements particuliers ou si vous ne trouvez pas d’emploi adapté, la reconnaissance de votre handicap auprès de la MDPH et la demande d’orientation professionnelle vous permettra d’être accompagné·e vers l’emploi et d’exercer votre profession dans les meilleures conditions possibles.

En savoir plus sur la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Was this page helpful ?