Les congés spécifiques pour les proches aidants

© Pierre Leray/Département de Loire-Atlantique

Si vous êtes salariés et parents d’un enfant malade ou en situation de handicap, vos temps de travail peuvent être aménagés et vous pouvez bénéficier de congés spécifiques pour vous permettre de vous occuper de votre enfant.

Congés payés et RTT

Si vous êtes salarié ou salariée et que votre enfant est en situation de handicap, vous avez droit à deux jours de congés supplémentaires par an et par enfant, peu importe son âge. Il est cependant à noter que le cumul des jours de congés annuels et du congé supplémentaire ne doit pas excéder 30 jours par an.

Vous pouvez aussi bénéficier de dons de jours de repos, de la part d’un ou une collègue qui peut donner, anonymement, certains jours de congés payés, RTT ou jours de récupérations. Ces dons se font avec l’accord de votre employeur.

En savoir plus sur le don de jours de repos.

Congé de survenue du handicap

Au moins deux jours de congés vous sont accordés à l’annonce du handicap de votre enfant. Sa durée peut être prolongée selon les accords de votre entreprise.

En savoir plus sur le congé de survenue du handicap

Congé de présence parentale

Ce congé permet de rester auprès de votre enfant si son état de santé nécessite votre présence et des soins contraignants. La demande doit s’effectuer auprès de votre employeur sur présentation d’un certificat médical et 15 jours avant la date de début souhaitée du congé. Tout salarié bénéficie alors d’une réserve de jours de congés qui s’élève à 310 jours ouvrés à utiliser sur 3 ans. Ce congé n'est pas rémunéré, mais vous pouvez percevoir de la Caf, l'allocation journalière de présence parentale (AJPP).

En savoir plus sur le congé de présence parentale

Congé pour enfant malade ou accidenté

Si vous devez vous occuper de votre enfant de moins de 16 ans suite à un accident ou une maladie, vous pouvez bénéficier d’un congé pour enfant malade. La demande se fait auprès de votre employeur en justifiant la maladie ou l’accident avec un certificat médical. Sa durée est fixée à 5 jours par an si votre enfant à moins d’un an, et 3 jours par an si votre enfant a plus d’un an. Il n’est pas rémunéré, sauf si un accord dans votre entreprise le prévoit.

En savoir plus sur le congé pour enfant malade

Bon à savoir

Si vous êtes fonctionnaire, d’autres avantages peuvent vous être accordés. Pour pouvez faire une demande de temps partiel pour raisons personnelles, ou bénéficier d’horaires aménagés pour vous permettre d’être présent ou présente pour votre enfant. Vous pouvez également partir en retraite anticipée sous certaines conditions. La demande se fait auprès de l’employeur, et est soumise à l’accord de ce dernier en fonction des nécessités de services.

En savoir plus sur le temps partiel

En savoir plus sur la retraite anticipée

Congé de proche aidant

Ce congé permet à un salarié d'arrêter son activité professionnelle pour accompagner un membre de sa famille en perte d'autonomie, malade ou en situation de handicap. Depuis le 30 septembre 2020, ce congé est indemnisé. Le montant de l'allocation journalière du proche aidant (AJPA) est fixé à 52,08 € pour un aidant qui vit seul et à 43,83 € pour une personne vivant en couple. Elle est versée par les caisses d'allocations familiales (CAF) ou de la Mutualité sociale agricole (MSA).

En savoir plus sur l'allocation journalière du proche aidant

Was this page helpful ?