Des mesures sanitaires pour les séjours de vacances adaptées aux personnes en situation de handicap

Des mesures sanitaires pour les séjours de vacances adaptées aux personnes en situation de handicap
© Nadir Hashmi

Des mesures particulières sont prises pour l'organisation des séjours adaptés aux personnes en situation de handicap dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Voici un aperçu des règles et bonnes pratiques précisées dans le protocole sanitaire publié par le Ministère des solidarités et de la santé.

En amont du séjour

Élaborer un plan de sécurisation du séjour

Pour leurs séjours organisés "hors les murs" ou au sein d'un établissement social ou médico-social (ESMS), les ESM et les organisateurs de VAO (vacances adaptées organisées) doivent préciser les mesures sanitaires. Ce document doit être présenté aux autorités (Agence régionale de santé, Département, Préfet) au moins 8 jours avant le séjour.

Diffuser un livret de présentation des séjours

Les organisateurs s'engagent à remettre aux personnes en situtation de handicap et à leurs proches un livret décrivant le projet de séjour de façon détaillée et les mesures sanitaires prévues.

Précautions particulières pour les personnes symptomatiques et les personnes à risques : les personnes accompagnées et les accompagnateurs diagnostiqués après un test ou ayant été en contact avec une personne malade de la Covid 19 dans les 7 jours précédant le séjour, doivent différer leur départ.

Taille des groupes et encadrement des séjours : le nombre de vacanciers accueillis au sein d’un même groupe n’est pas restreint. Il est fixé par l’organisateur en tenant compte du respect de la distanciation physique et des gestes barrières.

Sensibiliser, informer et conseiller les accompagnateurs

Les accompagnateurs ont pour mission d’apporter l’aide utile aux vacanciers dans tous les actes essentiels de la vie quotidienne, en particulier pour se nourrir, se laver et se déplacer lors du séjour, sur le lieu d’accueil ainsi que lors des animations ou excursions proposées. Des sessions de sensibilisation doivent être organisées afin de présenter les mesures du protocole sanitaire, avec des exercices de mise en situation.

Informations et accords avec les structures médicales et les pharmacies de proximité

Le responsable du séjour s’assure de la présence, à proximité du lieu de séjour, d’un cabinet médical et d’une pharmacie de garde ouverts et disponibles pendant la durée du séjour. Il leur adresse toutes les informations utiles quant aux besoins médicaux, pharmaceutiques et paramédicaux des vacanciers. L’établissement de santé le plus proche ainsi que le SAMU Centre 15 doivent impérativement être informés de la présence du groupe.

Pendant le séjour

Le respect des gestes barrières

Le responsable du séjour et les accompagnateurs veillent attentivement respecter et à faire respecter les gestes barrières à tout moment pendant le déroulement du séjour.

Port du masque

Le port d’un masque est obligatoire pour les personnels, en intérieur comme en extérieur. Il est également obligatoire pour les personnes en situation de handicap dans les espaces clos publics ou partagé avec d’autres personnes, ainsi que dans les espaces extérieurs dès lors que le respect de la distanciation physique est impossible.

Restauration

Les organisateurs des séjours doivent s'entourer de toutes les garanties nécessaires en termes d'hygiène et de sécurité sanitaire afin d’éviter la propagation du virus.

Repas

La restauration dans les lieux prévus à cet effet doit être privilégiée. L’organisation des temps et l’accès aux lieux de restauration doivent être conçus de manière à limiter au maximum les files d’attente. La désinfection des tables est effectuée après chaque repas.

Animations, activités et sorties

Les activités doivent être organisées par petits groupes, comprenant au maximum 6 personnes (encadrants non compris).

L'organisation des transports

Les déplacements inter-régionaux nécessaires à l’organisation des séjours sont autorisés. Les véhicules utilisés doivent faire l’objet, avant et après utilisation, d’un nettoyage et d’une désinfection dans les mêmes conditions que celles applicables aux locaux.

Les caractéristiques des lieux d’hébergement

L’organisateur du séjour et le responsable sur place doivent mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour garantir la sécurité des lieux et des personnes dans le cadre de la crise sanitaire.
Une pièce doit être réservée pour l’isolement d’un vacancier ou d’un accompagnant suspect d’être atteint du covid-19, dans l’attente de son rapatriement.

Prise en charge d’un vacancier atteint du virus covid-19 durant le séjour

Tout symptôme chez un encadrant ou une personne participant au séjour donne lieu à l’isolement de cette personne et à un retour à son domicile.

Fin du séjour et retour

Rapatriement ou retour anticipé

Si le séjour devrait être interrompu avant le terme prévu, il est demandé aux organisateurs de séjours de mettre en oeuvre le rapatriement des vacanciers selon un protocole prédéfini.

Retour au domicile habituel des personnes accompagnées

Les organisateurs de séjours s'assurent de l'accueil effectif à l'arrivée à destination des vacanciers par la famille, un proche ou l'EMS d'accueil.

Les mesures prévues par ce protocole sanitaire seront adaptées en fonction de l’évolution de la transmission du virus sur le territoire

Les dispositions pourront être réévaluées au regard des mesures décidées par le Gouvernement concernant l’organisation de séjours de vacances.