La scolarité en classe ordinaire à l'école ou au collège

illustration
Fanny, collégienne et son accompagnante (AESH) © Paul Pascal/Département de Loire-Atlantique

On l’appelle aussi « la scolarisation individuelle » : votre enfant suit sa scolarité en école ordinaire et son apprentissage peut se faire sans aide particulière, ou nécessiter des aménagements ou des aides humaines ou techniques en fonction de ses besoins.

Les aménagements en classe ordinaire

Il s’agit d’un premier niveau d’accompagnement pour votre enfant s’il présente des difficultés scolaires, des troubles de l’apprentissage ou des pathologies chroniques. Il existe 3 dispositifs qui pourront être mis en place pour votre enfant, sans faire appel à la MDPH.

En savoir plus sur les dispositifs d’aménagements pédagogiques

La mise en place d’un parcours de scolarisation auprès de la MDPH

Si les aménagements dits « de droit commun » ne suffisent pas, une demande pourra être faite auprès de la MDPH. Vous ne serez pas seuls à entamer cette démarche puisque l’ensemble des équipes pédagogiques de l’école de votre enfant participeront à son élaboration.

Les professionnels de la MDPH évalueront la situation de votre enfant et pourront proposer, en fonction des troubles ou du handicap de votre enfant, différents accompagnements et aides.

En savoir plus sur les aides possibles

En maternelle

Cette première expérience de l’école vous permettra de voir comment s’adapte votre enfant et si la mise en place d’aménagements pédagogiques ou d’un parcours de scolarisation spécifique sont nécessaires.

À ce stade, l’équipe pédagogique aura pour mission de favoriser sa socialisation et de développer son autonomie : gestes élémentaires, repérage spatial et temporel, jeux symboliques, motricité, jeux collectifs… Si les difficultés d’apprentissage rencontrées sont importantes et selon le handicap de votre enfant, un projet pédagogique spécifique pourra être envisagé.

À l’école élémentaire et au collège

Si des aménagements pédagogiques ont été mis en place en maternelle, ils peuvent être maintenus ou évoluer à l’école élémentaire ou au collège en fonction des besoins de votre enfant.

Les conditions de cet apprentissage varient selon le type de handicap de votre enfant et ce qui a été établi dans le parcours de scolarisation avec la MDPH et l’équipe de suivi (ESS) :

  • Une scolarisation sans aide humaine ou matérielle
  • Une scolarisation adaptée : aménagements pédagogiques, matériel spécifique, aide individuelle ou mutualisée.

La scolarisation avec l'appui d'un SESSAD

Les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) sont des services d’accompagnement des enfants en situation de handicap. L’accompagnement d'un SESSAD peut comprendre des actes médicaux spécialisés et des rééducations (kinésithérapie, orthophonie, psychomotricité, ergothérapie). Des éducateurs ou éducatrices et des enseignants spécialisés du SESSAD peuvent également apporter une aide spécifique à votre enfant, le plus souvent au sein de la classe, mais aussi en accompagnement individuel ou en petit groupe à l’extérieur de la classe.

En savoir plus sur les SESSAD

Les maisons familiales rurales (MFR)

Les MFR, c’est quoi ?

Accessibles aux jeunes de la 4e aux études supérieures, les MFR sont des formations en alternance, permettant à votre ado de découvrir un métier tout en bénéficiant d’une formation certifiante et diplômante. Il ou elle pourra ainsi suivre une formation dans le domaine de l’agriculture, du paysage, de la mécanique, du service à la personne, du bâtiment ou encore du commerce.

Ces parcours de formation en alternance sont également ouverts aux jeunes en situation de handicap. Certaines MFR disposent de classes spécifiques et d’autres intègrent les élèves dans des classes ordinaires. Des aménagements sont possibles pour que votre enfant ou ado puisse s’adapter au mieux à son environnement

Comment intégrer une maison familiale rurale ?

Les démarches pour intégrer une MFR sont à faire directement auprès de l’établissement par la famille. Vous devrez postuler et présenter un dossier. L’orientation ne dépend pas d’une décision de la MDPH.

Trouvez une MFR

Important

Dans une logique de parcours, différents modes de scolarisation pourront se succéder ou se combiner. Certains élèves pourront être scolarisés à temps partagés, c'est-à-dire une partie du temps dans un établissement médico-social et l'autre partie du temps dans un établissement scolaire ordinaire.

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?