L'allocation adulte handicapé (AAH) et le complément de ressources
© Christiane Blanchard/Département de Loire-Atlantique

L'allocation adulte handicapé (AAH) et le complément de ressources

L'allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière. Elle est accordée sur décision de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Elle vous permet d'avoir un minimum de ressources pour vos besoins quotidiens. L'AAH est versée par la Caf ou la MSA. L'aide peut venir en complément de vos éventuelles autres ressources.

Pour qui ?

Pour prétendre à l'AAH, vous devez :

  • Avoir un taux d'incapacité d'au minimum 80 %,
  • Avoir un taux d'incapacité de 50 à 79 % et, dans ce cas, vous devez connaître une restriction substantielle et durable d'accès à un emploi, reconnue par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).
  • Être âgé ou âgée de plus de 20 ans.
  • Avoir une résidence stable et régulière en France, à domicile ou en établissement.
  • Avoir un titre de séjour régulier, pour les demandeurs étrangers hors union européenne.
  • Des revenus qui ne doivent pas dépasser un plafond annuel de ressources. Ils sont examinés par l’organisme payeur (Caf ou MSA) après attribution par la CDAPH.

Cas particuliers

  • Un adolescent ou une adolescente de plus de 16 ans peut toutefois prétendre à l'AAH si il ou elle n’est plus considéré à charge de ses parents pour le bénéfice des prestations familiales.
  • À compter de l’âge légal de la retraite, seuls les bénéficiaires avec un taux d’incapacité d’au moins 80 % peuvent conserver l’AAH, lorsque la retraite perçue est inférieure au montant de celle-ci.

Revenir à l'onglet En résumé

Partagez cette page :

Cette page vous a-t-elle été utile ?