À l'IME La Grillonnais à Basse-Goulaine © Christiane Blanchard / Département de Loire-Atlantique

Reconfinement et Covid-19 : les mesures et informations mises à jour pour les personnes en situation de handicap

Publish on 02/04/21

Les règles mises en place pour faire face à la crise sanitaire sont les mêmes pour tout le monde. Toutefois, si vous êtes en situation de handicap ou que vous êtes parent ou proche d'une personne en situation de handicap, certaines mesures peuvent être renforcées ou au contraire, assouplies et adaptées. Pour vous permettre d'en prendre plus facilement connaissance, nous vous détaillons ici les principales informations qui concernent les personnes en situation de handicap.

Les modalités d'accueil à la MDPH

La MDPH de Loire-Atlantique

  • L’accueil téléphonique est priorisé sur le mois d’avril : il est recommandé de joindre la MDPH par téléphone au 02 28 09 40 50 ou par mail à accueil.mdph@loire-atlantique.fr
  • L’accueil physique est ouvert, à Orvault comme à Saint-Nazaire, uniquement les matins. Cet accueil permettra de remettre des formulaires papier ou réceptionner les demandes, et de répondre aux questions. Toutefois, pour tout besoin nécessitant un accompagnement individuel (aide au remplissage du formulaire de demande par exemple), une prise de rendez-vous sera nécessaire.
  • Les auditions prévues en commission des droits auront lieu à distance, par téléphone ou par visioconférence, sur le mois d’avril. Un accompagnement individuel à ces formats d’échange sera assuré par les professionnels de la MDPH, afin que chacun et chacune puisse, dans le contexte actuel, être entendu par les membres de la CDAPH.
  • Les services de la MDPH poursuivent par ailleurs leur activité d’évaluation des droits, en télétravail. Les visites à domicile ont lieu lorsque cela est nécessaire.

En savoir plus sur la MDPH

En savoir plus sur la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)

Droits et démarches : trouvez le bon lieu pour s'informer et être accompagné

Grâce à notre annuaire en ligne, trouvez les lieux et les interlocuteurs les plus proches de chez vous pour être accompagné et vous informer dans vos démarches liées à votre situation de handicap.

Consultez l'annuaire des lieux pour vos droits et démarches

Le masque

Depuis le 17 octobre 2020 le port du masque de protection est obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus se trouvant sur la voie publique ou sur un lieu ouvert au public.

Toutefois, si votre handicap ne vous permet pas de porter un masque, vous n'êtes pas obligé d'en porter un. En cas de contrôle, vous devrez présenter un certificat médical et renforcer les précautions d'usage (port si possible d’une visière et respect des distances physiques).

En savoir plus sur le masque grand-public

Les masques transparents pour les personnes sourdes et malentendantes

Si vous êtes sourd ou malentendant et que vous avez besoin que votre entourage porte un masque transparent, voici la liste des fournisseurs de masques à fenêtres :

Des masques gratuits pour les assistantes et assistants de vie et les aides à domicile

Si vous êtes assistant ou assistante de vie, vous pouvez vous approvisionner gratuitement en masques dans les pharmacies pour une période de 5 semaines, à raison de 50 masques par salarié. Vous devez toutefois remplir les conditions suivantes :

  • Être employé par un particulier de 70 ans et plus ou bénéficiaire de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
  • Ou par une personne en situation de handicap et bénéficiant de la Prestation de compensation du handicap (PCH), l’Allocation compensatoire pour tierce personne (ACTP), l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou la Majoration pour tierce personne (MTP), ou titulaire de la carte invalidité 80% ou de la carte mobilité inclusion.

Pour retirer vos masques, vous devez présenter à la pharmacie :

  • Une copie du mail ou du courrier envoyé par le Cesu ;
  • l’attestation du Cesu (attachée au mail ou adressée avec le courrier) qui est à imprimer, compléter et signer par le salarié et l’employeur ;
  • votre pièce d’identité ;
  • un bulletin de salaire Cesu récent ;
  • un justificatif d'attribution à votre employeur d'une des aides suivantes : la Prestation de compensation du handicap (PCH), l’Allocation compensatoire pour tierce personne (ACTP), l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) ou la Majoration pour tierce personne (MTP) ou titulaire de la carte invalidité 80% ou de la carte mobilité inclusion, la notification de droits adressée au particulier employeur par l’autorité compétente.

Le renouvellement de vos droits pendant l'état d'urgence sanitaire

Si vous avez un droit qui se termine d’ici le 1er juin (date de fin de l’état d’urgence sanitaire), celui-ci est prolongé automatiquement pour 6 mois, sans démarche de votre part.

Important : si vous avez déposé votre demande de renouvellement et si la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) prend une décision nouvelle, c’est cette décision qui s’appliquera.

Consultez la foire aux questions du site handicap.gouv.fr pour en savoir plus

Scolarité et établissement médico-sociaux

Scolarité et établissements médico-sociaux pour les enfants et les jeunes

  • En raison de la situation sanitaire, les établissements scolaires n’accueilleront plus d’élèves à partir du 5 avril. La continuité pédagogique sera assurée en distanciel.
  • L’ensemble des établissements et services médico-sociaux (ESMS), externats et internats pour enfants restent ouverts avec les mêmes règles sanitaires qu’actuellement.
  • Les enfants scolarisés en Unités d’Enseignement externalisées pourront être accueillis dans les établissements médico sociaux dont ils dépendent.
  • Les enfants scolarisés en maternelle et primaire, dont ceux scolarisés en Ulis, suivront un enseignement à distance la semaine du 5 au 9 avril. Après deux semaines de congés, du 10 au 25 avril, ils seront de nouveau accueillis dans leurs classes.
  • Les collégiens et collégiennes, dont ceux scolarisés en Ulis, suivront des enseignements à distance la semaine du 5 au 9 avril, puis du 26 au 30 avril, après deux semaines de congés scolaires

Des ressources pour les jeunes en situation de handicap

En maternelle, en primaire, au collège ou au lycée, la continuité pédagogique des enfants en situation de handicap pourra notamment être assurée grâce aux ressources et supports pédagogiques adaptés à disposition sur CapEcole Inclusive.

Consultez les ressources et supports pédagogiques

Les établissements médico-sociaux (EMS) et les accueils de jour

Les établissements médico-sociaux et les accueils de jour sont ouverts. Le droit de visite est maintenu mais encadré et sur rendez-vous.

En savoir plus sur les établissements médicaux sociaux

Les centres de réadaptation professionnelle (CRP)

Au même titre que les universités ou les établissements de l'enseignement supérieur, les CRP assurent des cours en ligne.

En savoir plus sur les CRP

Au travail

Le télétravail

Le télétravail est à privilégier. Dans le secteur privé, comme dans le secteur public, toutes les missions et fonctions qui peuvent être assurées en télétravail doivent l'être sur la totalité du temps de travail. Si toutefois le télétravail n'était pas possible, une attestation dérogatoire peut vous permettre de poursuivre votre activité en présentiel.

Les Ésat et les entreprises adaptées

  • Les établissements et services d’aide par le travail (Ésat) ainsi que les entreprises adaptées (EA) restent ouverts, sauf en cas de fermeture administrative, notamment pour le secteur de la restauration.
  • Les Ésat dont l’activité s’est arrêtée comme la restauration, les commerces, les lieux culturels ou autre, continuent de proposer des accompagnements dans le respect des consignes sanitaires.
  • Les personnes qui ne peuvent pas travailler continueront à bénéficier du chômage partiel. Les travailleurs handicapés « vulnérables » en Ésat pourront obtenir des indemnités journalières dérogatoires avec garantie de rémunération.

En savoir plus sur le travail en Ésat

En savoir plus sur le travail en entreprise adaptée (EA)

Que faire cas de violences conjugales ou intra-familiales ?

Une étude réalisée en 2020 a montré que les personnes en situation de handicap, surtout les femmes, sont davantage victimes de violences que le reste de la population. Agressions physiques ou sexuelles, insultes menaces..., ces violences sont renforcées pendant les périodes de confinement.

Il existe différents dispositifs protéger les personnes victimes de violences conjugales.

Que faire si vous êtes victime ou témoins de violences conjugales ?

Tous les documents et informations utiles accessibles en ligne

  • Retrouvez tous les documents accessibles sur le site handicap.gouv.fr
  • Retrouvez des documents et des informations liées au Covid-19 en versions FALC (facile à lire et à comprendre) et LSF (langue des signes française) et en version « epub » (adaptée aux smartphones et aux tablettes et accessibles pour les personnes déficientes visuelles) sur le site de Santé publique France.
  • Consultez la plateforme solidaires-handicaps.fr, qui recense les initiatives de solidarité à proximité de chez vous et vous facilite la mise en relation avec ces dispositifs d’accompagnement et d’appui.
  • Pour toutes vos questions, retrouvez une foire aux questions complète à propos du Coronavirus sur le site handicap.gouv.fr
  • Une foire aux questions spécifique aux troubles autistiques est disponible sur le site autismeinfoservice.fr

Was this page helpful ?